audience2
CONFÉRENCES
LOGO_FINAL

CONFÉRENCE DU 29 MAI 2019

Sarah-Claude Bergeron Lafontaine

Sarah-Claude Bergeron Lafontaine

À la suite de ses études en biologie, Sarah-Claude a fait son tremplin professionnel avec Action Saint-François. Elle s’est toujours révélée polyvalente et débrouillarde autant pour le développement de nouveaux projets que sur le terrain. Elle affectionne, particulièrement, les projets de revégétalisation avec des végétaux indigènes.

Elle a aussi travaillé dans des projets de vulgarisation scientifique, d’aménagements pour la biodiversité fonctionnelle et la gestion des matières résiduelles et en agriculture. Elle fait preuve de proactivité et d’enthousiasme dans ce qu’elle entreprend.

Concevoir et implanter sa bande riveraine

Cette conférence vous donnera les outils pour concevoir la bande riveraine que vous apprécierez selon les conditions de votre site. De plus, vous apprendrez les rudiments pour y planter les végétaux de manière à ce qu’il y ait le moins d’entretien. La revégétalisation des berges est de plus en plus obligatoire dans la plupart des villes du Québec, dont à Sherbrooke. Une bande riveraine réglementaire peut aussi s’avérer jolie et utile. En effet, plusieurs espèces de plantes exigées en bande riveraine ont des floraisons spectaculaires et peuvent aussi attirer papillons et oiseaux.

CONFÉRENCE DU 15 MAI 2019

Jean-philippe Boyer
Jean-Philippe Boyer

Jean-Philippe Boyer

Biologiste et détenteur d’une maîtrise en environnement, Jean-Philippe Boyer a réalisé de nombreux projets qui touchent de près ou de loin aux milieux naturels, dont les milieux humides. Il a notamment réalisé des inventaires floristiques ou fauniques, des délimitations et caractérisations de milieux humides ainsi que des plans de conservation de milieux humides. Agent de projet en environnement à la Ville de Sherbrooke, M. Boyer travaille présentement à l’élaboration du plan régional des milieux humides et hydriques. Il est aussi chargé de cours à l’Université de Sherbrooke où il enseigne l’écologie.

Dans un milieu humide près de chez vous!

Longtemps méprisés, les milieux humides étaient jugés improductifs et inutiles. Ils ont été largement asséchés et détruits puis ont été remplacés notamment par des infrastructures, des habitations ou l’agriculture.
Pourquoi se préoccuper de ces milieux?
Venez découvrir, de manière originale, les milieux humides sous différentes facettes. Qu’est-ce qu’un milieu humide et comment les reconnaitre? Quelles espèces d’animaux et de plantes y vivent? Quels sont les services que nous rendent les milieux humides? Les conséquences actuelles de la disparition de ces milieux nous donnent déjà des pistes de réponses. Pensez par exemple aux inondations.
Après cette conférence, qui sait, vous envisagerez peut-être d’aller vous promener aux abords d’un milieu humide pour le contempler et apprécier sa présence.

CONFÉRENCE DU 5 avril 2019

Pedro Alejandro Segura

Pedro Alejandro Segura a obtenu son doctorat de l’Université de Montréal en 2009. Sa thèse de doctorat portait sur le développement de nouvelles méthodes de détermination des traces d’antibiotiques dans les eaux environnementales. Après deux stages postdoctoraux, le premier au Centre St-Laurent d’Environnement Canada et le deuxième à l’Université McGill, il a obtenu le poste de professeur adjoint au Département de chimie de l’Université de Sherbrooke en 2013. Son groupe de recherche travaille sur le développement et l’application de nouvelles stratégies pour l’étude des contaminants organiques dans l’environnement.

Plus spécifiquement, le groupe de recherche Segura a pour objectif d’étudier la présence, la transformation et la toxicité de divers composés tels que les pesticides et produits pharmaceutiques dans les eaux et les sols.

Nouveaux défis de la pollution environnementale : études préliminaires sur les rivières Saint-François et Magog

La présence de contaminants dans l’environnement intéresse la communauté scientifique depuis plusieurs décennies. Pesticides, surfactants, composés pharmaceutiques, produits de soin personnel, microplastiques et nanomatériaux sont des exemples des contaminants trouvés fréquemment dans l’environnement aquatique.

Malgré les nombreux efforts pour détecter et contrôler la présence de ces composés dans l’environnement, il y a encore des défis qui doivent être surmontés. Dans cette présentation, ces défis seront discutés et des résultats préliminaires de deux études sur la présence de contaminants seront présentés. Aussi, il sera discuté le rôle des citoyens pour prévenir ou mitiger la contamination de nos rivières.

CONFÉRENCE DU 26 mars 2019

Julie Grenier est biologiste au COGESAF depuis près de 10 ans. Détentrice d’un baccalauréat en biologie, elle travaille principalement à l’élaboration du plan directeur de l’eau du bassin versant de la rivière Saint-François et à sa mise en œuvre.

Coordonnatrice de plusieurs comités locaux de bassin versant, elle siège également à différentes tables liées à la gestion intégrée des ressources et du territoire.

Les eaux souterraines : richesse inconnue et fragile!

Cachée sous nos pieds, l’eau souterraine fait rarement les nouvelles. Pourtant, elle approvisionne 90% du territoire habité. Souvent de bonne qualité, sa vulnérabilité et les liens étroits qu’elles entretiennent avec les lacs et cours d’eau sont méconnus.

Venez explorer cette richesse timide et découvrir l’importance de la protéger!

Les conférences à Prop’EAU sont toutes présentées à la salle 003

du centre communautaire de l’Arrondissement des Nations,

2050 Boulevard Portland, Sherbrooke. 

Prix d’entrée:

Membre d’Action Saint-François et étudiants = 8$

Prix régulier = 10$

Début des conférences : 19h00

Prix de présence : Des livres sur la nature des éditions Michel Quintin.

Vous pouvez payer par Simplyk ou payer sur place.

Vous pouvez aussi aller sur la page Facebook d’Action Saint-François

Fermer le menu